5 conseils pour faire aimer les musées à votre enfant

C’est un scénario bien connu, emmener vos enfants au musée c’est souvent une grande aventure et surtout une grande lutte contre sa descendance. Vous voulez à tout prix que votre enfant prenne du plaisir à se balader dans les musées alors qu’il n’a qu’une hâte : toucher à tout et courir dans tous les sens. Vous le reprenez une fois, deux fois, trois fois… S’en est trop, il l’a décrété : les musées il les déteste ! Et voilà comment vous créer une allergie aux musées et visites culturelles dès le plus jeune âge.

Un enfant heureux d'être au musée
La tête de votre enfant quand vous lui dites que le programme de l’après-midi c’est « muuuuuséééeeee! » (source: tumblr)

Heureusement, aujourd’hui vous êtes chanceux et vous venez de tomber sur la solution pour éviter le pire (rien que ça…)

1.Choisir un musée adapté à son âge

Emmener son bout de chou au Louvre, je suis désolée de vous l’annoncer mais c’est clairement le mauvais plan. Moi même j’arrive à saturer au bout de quelques heures : beaucoup de monde, beaucoup trop d’informations à prendre en compte, beaucoup de kilomètres à faire (ça use, ça use les souliers). Si vous y tenez vraiment, prévoyez alors un parcours modeste à thème avec les conseils qui suivront afin de capter l’attention de votre enfant.

Musée d histoire naturelle15
Musée d’histoire naturelle de La Rochelle

Pour les plus petits, optez alors pour des musées ludiques comme des musées d’histoire naturelle où l’enfant aura l’occasion de se trouver un peu plus dans son élément entouré d’animaux certes morts mais bien souvent familiers. C’est l’occasion de prendre connaissance de ses racines, de sensibiliser la famille à l’environnement et aux espèces qui l’entoure en découvrant également des espèces disparus ou en danger. Le muséum d’histoire naturelle de Paris ou celui de la Rochelle proposent de belles collections et des activités pédagogiques. Quant au musée de la chasse et de la nature, il plaît autant aux petits qu’aux grands. Tournez-vous également vers les lieux mi-exposition mi-activité comme des musées scientifiques : La cité des sciences et la géode, ou le palais de la découverte.

2.  Choisir un musée adapté à ses goûts

Quand ils sont plus grands et qu’ils commencent à affirmer leurs goûts c’est le moment d’aller approfondir leurs passions naissantes. Ainsi vous pourrez vous tourner vers des musées spécialisés, ils seront d’autant plus attentifs si le sujet de la visite les passionne. Il y a de quoi faire plaisir à tout le monde : peinture ( vous n’avez que l’embarras du choix en fonction de la période, de l’artiste ou du style préféré ), mode ( Musée Galliera à Paris ), animaux (Musée du cheval à Chantilly , les aquarium, les zoo ), mécanique et automobile ( Musée de l’air et de l’espace du Bourget, Musée des arts et métiers de Paris ), construction et architecture ( Cité de l’architecture de Paris ) etc. Pensez également aux monuments comme les châteaux, les cités historiques, cela peut aider vos enfants à se sentir moins oppressés par les lieux silencieux et souvent sombres que sont les musées pour des raisons de conservations.

 3. Adapter son vocabulaire

Une fois que vous avez trouvez le bon musée, ne comptez pas sur votre enfant pour se mettre à méditer des heures devant une œuvre comme par magie. Il va falloir l’intéresser et le tenir en haleine. Pour ça, inutile d’étendre vos connaissances et tout votre jargon sur la table comme si vous parliez à un adulte. Utilisez des mots simples pour lui expliquer les grandes lignes : le sujet, sa signification et le lien avec l’artiste, la technique ou l’époque. Tenez-vous en donc aux choses essentielles mais succinctes , ce n’est pas la peine de le noyer d’informations qu’il oubliera. En revanche, si de son initiative il vous demande d’en apprendre plus ou de creuser un point alors vous pourrez satisfaire sa requête.

4. Créer une identification

Ainsi pour faciliter sa compréhension et d’autant plus l’intéresser, créez une identification pour que votre enfant puisse établir un lien direct avec l’œuvre. Il va falloir lui montrer les liens qu’il peut avoir avec cette œuvre tous les jours, comment elle peut décrire son quotidien ou pourquoi elle continue d’avoir un lien avec le présent. Actualisez votre sujet et montrer que même une œuvre conçue il y a plusieurs siècles peut encore avoir un écho aujourd’hui de plusieurs manière : une œuvre qui critique un comportement humain qui persiste encore, qui démontre une situation familière, une fonction pédagogique dont il est aujourd’hui le passeur, etc. Parfois raconter l’histoire du sujet (mythologique, religieux, fictif, historique, etc) peut suffire à passionner votre enfant, inutile d’en faire plus.

5. Rendre la visite amusante

Et oui, ce n’est pas tout, apprendre des choses à votre chérubin ne fera pas tout son bonheur. Une visite interactive lui permettra de se sentir impliqué et acteur de cette découverte. Pour faire passer votre message plus clairement, vous pouvez organiser votre propre petit parcours à thèmes en choisissant des œuvres pertinentes pour votre propos, faites-lui chercher la prochaine œuvre en relation avec le sujet de la visite, encouragez-le à trouver les particularités et l’intérêt des œuvres choisies et leurs liens entre elles, etc : le but est de l’inviter à réfléchir lui aussi et chasser l’ennuie. Pensez à lui demander ce qu’il a dire sur ce qu’il voit et posez lui des questions en sollicitant son avis, rebondissez sur ce qu’il vous raconte. Vous devez établir un dialogue car il n’y a rien de plus ennuyant pour un enfant que de se sentir obliger d’écouter sagement durant des heures. Donnez-lui le choix et laissez-le exprimer ses envies quant à la suite de la visite ou prochaine sortie. Ne lui imposez pas vos choix trop abruptement, il faut qu’il sache que son avis compte autant que celui d’une grande personne. Le plus important est d’être à son écoute et de l’accompagner dans son apprentissage.

Un enfant pressé de retourné au musée
Qui est-ce qui est pressé de retourner au musée maintenant ? (source : tumblr)

Si avec tous ces conseils vous ne vous sentez pas prêt(e)s pour relever ce défi, sachez qu’il existe bien évidement des visites guidées et ateliers pour enfants. C’est également un bon moyen pour le sensibiliser et l’habituer aux lieux culturels qui ne pourront qu’enrichir sa perception et compréhension du monde. Faites-lui un beau cadeau en lui offrant la chance de découvrir dès son plus jeune âge la grandeur de notre héritage culturel.

Publicités

2 réflexions sur “5 conseils pour faire aimer les musées à votre enfant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s